BIOGRAPHIE

 Paulo Coelho est né à Rio de Janeiro, au Brésil, en août 1947.

Sa vie est un roman intense  :  avant d’acquérir une réputation internationale et de devenir un auteur de best-sellers lu dans le monde entier, il a dû surmonter de nombreuses épreuves. A l’adolescence, entre 1966 et 1968, ses parents, croyant reconnaître dans son attitude rebelle des signes de folie, le font interner trois fois en hôpital psychiatrique où il subit des électrochocs. En raison de sa présence dans certains cercles artistiques, il est également emprisonné et soumis à des tortures physiques pour des activités subversives contre la dictature brésilienne.

Paulo Coelho rencontre ensuite la rock star Raul Seixas et rejoint le mouvement hippie, une expérience qu’il qualifie « d’amour et de paix», une période très « sex, drugs and rock n’ roll ». Ensemble, entre 1973 et 1982, les deux artistes composent environ 120 chansons, qui ont révolutionné la musique pop au Brésil – certains de leurs tubes sont encore dans les mémoires. Hérica Marmo décrit cette période de sa vie dans le livre La chanson du magicien, une trajectoire musicale de Paulo Coelho, publié en 2007. Hippie, journaliste, star du rock, acteur, dramaturge, metteur en scène et producteur de télévision … ce tourbillon d’activités est interrompu en 1982, lors d’un voyage en Europe.

À Dachau, puis quelques temps plus tard, à Amsterdam, Paulo vit une rencontre mystique avec "J", son mentor à venir, qui le convainc d’entreprendre le pèlerinage de Saint Jacques de Compostelle. C’est en 1986, à l’âge de 38 ans, sur le chemin de Compostelle, à travers la France et l’Espagne, que Paulo Coelho se convertit au christianisme, retrouvant ainsi la foi qui lui avait été enseignée à l’école par les Jésuites. Il décrira plus tard cette expérience dans son premier livre, Le Pèlerin de Compostelle, publié en 1987.

L’année suivante, il publie sa deuxième œuvre, L’Alchimiste, celle qui lui a permis d’accéder une renommée mondiale.

Aujourd’hui, ce roman est considéré comme un classique moderne, et admiré universellement. L’histoire – que beaucoup considèrent comme hors du temps – est destinée à enchanter et inspirer des générations de futurs lecteurs.

 

L’Alchimiste a été suivie par Brida (publié en 2010 en France), Le cadeau suprême (1991, un travail qui s’appuie sur un texte d’Henry Drummond), Les Walkyries (1992), Maktub (1994), Sur le bord de la rivière Piedra, je me suis assise et j’ai pleuré (1994), La Cinquième Montagne (1996), Lettres d’amour du Prophète (1997, basé sur l’œuvre de Khalil Gibran), Le Manuel du Guerrier de la Lumière (1997), Veronika décide de mourir (1998), Le Démon et mademoiselle Prym (2000), Onze Minutes (2003). Parmi les publications les plus récentes on compte :, Le Zahir (2005), Comme la rivière qui coule (2006), La Sorcière de Portobello (2007), La Solitude du Vainqueur (2009), Aleph (2011) tous publiés en France par Flammarion en grand format et par J’ai Lu en poche.

Paulo Coelho a reçu de nombreux prix internationaux et pour beaucoup, prestigieux. Les critiques ont salué son style poétique, réaliste et philosophique, et son langage symbolique, qui non seulement parle à l’esprit mais aussi au cœur.

Depuis 2002 il est membre de la prestigieuse Académie Brésilienne des Lettres. Paulo Coelho apparaît dans le Livre Guinness des Records pour le plus grand nombre de traductions (53) d’un seul titre (L’Alchimiste) dédicacée en une seule séance (45 minutes). Ce record a été atteint lors d’une compétition internationale de «séances de dédicaces», qui s’est tenue à la Foire du Livre de Francfort en 2003.

Derrière l’écrivain se cache un homme qui aime lire et voyager, une personne qui aime les ordinateurs, Internet, la musique, le football, qui aime se promener et pratiquer le Kyudo – une discipline qui allie la pratique du tir à l’arc à la méditation. Il commence d’ailleurs ses journées très tôt par une promenade de deux heures, puis se consacre au lancement de 24 flèches avec l’un de ses trois arcs.

Il a toujours eu un profond intérêt pour le cinéma, et travaille actuellement sur ​​son premier projet de film, intitulé La Sorcière Expérimentale. Avec son épouse, Christina Oiticica, il partage sa vie entre Rio de Janeiro et l’Europe.